dimanche 13 mai 2012

L'Ecole française d'orgue des XVIIe et XVIIIe siècles / Marie-Louise Girod



Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que je propose sur ces pages un disque entièrement consacré à l'orgue ; celui que j'ai déniché aujourd'hui pour vous m'a attiré pour au moins trois raisons. Primo, c'est un enregistrement de pages magnifiques écrites par des musiciens dont les noms, quoique présents dans toutes les encyclopédies, figurent plus rarement que leurs contemporains dans les programmes de concerts. Secundo, l'interprète de ces oeuvres est une musicienne accomplie et une théoricienne respectée de son instrument, qui a choisi de toucher un orgue historique remarquable. Tertio, il a été produit par une maison de disques française de qualité et florissante sur le plan commercial (elle a toutefois cessé son activité il y a 25 ans environ). Voici donc :

Pierre DU MAGE (1674-1751)
Livre d'orgue
1. Plein jeu - 2. Fugue - 3. Trio - 4. Tierce
5. Basse de trompette - 6. Récit
7. Duo - 8. Grand jeu

Jehan TITELOUZE (1563-1633)
9. Verset « Urbs Jerusalem »

Charles RAQUET (1598-1664)
10. Fantaisie

Guillaume-Gabriel NIVERS (1632-1714)
11. Récit de voix humaine

Louis MARCHAND (1669-1732)
12. Plein jeu

Jean-François DANDRIEU (1682-1738)
13. Musette
14. Offertoire

Marie-Louise Girod (organiste de l'Oratoire du Louvre)
au Grand Orgue historique du Prytanée militaire de La Flèche

33t Vogue Contrepoint MC 20.144 (publié vers 1957)


Marie-Louise Girod (née en 1915), ou Girod-Parrot après son mariage avec l'archéologue André Parrot, est surtout connue pour avoir été titulaire de l'orgue du Temple de l'Oratoire du Louvre de 1941 à 2009 ! Son nom est resté aussi dans la mémoire des auditeurs de France-Culture, puisqu'elle a été l'organiste du service protestant diffusé le dimanche matin pendant près de 70 ans, quasiment depuis l'origine de cette émission religieuse... Elle a enregistré un nombre de disques assez important pour un florilège de labels : Pathé (deux 78t où elle accompagne l'officiant de la Synagogue Notre-Dame de Nazareth, Paris), Decca (2 microsillons à l'orgue de l'Oratoire du Louvre), Erato (deux 25 cm, plus l'historique Te Deum de M.-A. Charpentier dirigé par Louis Martini), Vogue-Contrepoint et Vogue-Mode (3 microsillons à l'orgue du Prytanée militaire de La Flèche, et plusieurs autres récitals sur des orgues divers), Philips (quelques microsillons, dont le 4e volume de la belle série Fastes et Divertissements de Versailles), Véga (L'Enfance du Christ de Berlioz dirigé par P. Dervaux), Deutsche Grammophon, BAM, Les Quatre Saisons, Les Editions Phonographiques Parisiennes, et surtout Studio SM.


« Donné par Louis XIII, en mémoire de son père [Henri IV], à la Chapelle Saint-Louis, l'orgue du Prytanée militaire de La Flèche, restauré par Victor Gonzalez, s'offre à l'auditeur comme l'un des plus beaux, des plus authentiques spécimens de la facture ancienne, avec ses trois claviers et ses quarante-cinq jeux. Il porte témoignage de l'universalité du message des maîtres français du XVIIe siècle, de la diversité de leur pensée, de la grandeur et de la noblesse de leur génie ». Ces mots flatteurs de Norbert Dufourcq sur l'instrument de La Flèche figurent en tête du texte de présentation du disque d'aujourd'hui ; comme je ne veux pas m'aventurer dans le domaine de la facture d'orgue que je connais mal, je vous invite à explorer Internet pour y lire quelques pages dédiées à cet orgue, par exemple :
ou mieux, à dénicher le livre que Norbert Dufourcq a consacré à cet instrument, Le Grand orgue de la chapelle Saint-Louis du Prytanée militaire de La Flèche, A. et J. Picard et Cie, Paris, 1964.


Pour finir, quelques mots sur cette maison de disques très prospère pendant les 30 Glorieuses : Vogue. En 1937 Charles Delaunay, critique musical spécialisé dans le jazz, agent artistique et producteur – il fut l'un des fondateurs du Hot-Club de France – crée le label Swing, dont le premier disque fut le fameux Crazy Rhythm enregistré par Alix Combelle avec Coleman Hawkins and his All Star Jam-Band (78t Swing SW 1). C'est le début d'une belle série de plusieurs centaines de faces de 78t enregistrées par des jazzmen légendaires, le Quintette du Hot Club de France, Benny Carter, André Ekyan, Pierre Allier, Sidney Bechet, Coleman Hawkins, Dicky Wells, etc, tous ces disques étant toutefois pressés et distribués par Pathé-Marconi. En 1947, il élargit son champ d'action en fondant avec Léon Cabat et Albert Ferreri le label Vogue, 100% indépendant, consacré au jazz bien sûr, mais aussi progressivement aux variétés, au rock, à la musique classique, aux musiques du monde, à la littérature. Dans les années 60, Vogue est devenu l'un des labels incontournables du disque en France, produisant les plus gros succès du rock et du yéyé (Johnny Hallyday, Françoise Hardy, Jacques Dutronc, Antoine), continuant de soutenir des artistes moins massivement appréciés (Marc Ogeret, Colette Renard, Pierre Perret), au point de produire dans sa propre usine -- implantée à Villetaneuse au nord de Paris -- jusqu'à 4 millions de disques par mois. Vogue a mal négocié la transition vers le numérique des années 80 et disparaît en 1987, à la suite de graves difficultés financières. Le catalogue Vogue appartient désormais à Sony.


Dans le domaine qui nous intéresse plus particulièrement, Vogue a diffusé ses enregistrements de musique classique sous le label Contrepoint. Pour vous montrer les choix artistiques audacieux de ses directeurs, voici les premières références 78t des disques Contrepoint publiés vers 1951 :
- CO 1/6 - Olivier MESSIAEN, Visions de l'amen / Yvonne Loriod et Olivier Messiaen (pianos)
- CO 7/9 - André JOLIVET, Quatuor à cordes / Quatuor Pascal
- CO 10/13 - Arnold SCHÖNBERG, Suite pour 7 instruments op. 29 / Max Deutsch (direction), Jeanne Manchon (piano), Henri Bronschwak (violon), André Focheux (alto), Jacques Neilz (violoncelle), Gustave Plaquet (clarinette en mi), Marcel Jean (clarinette en si), André Dupont (clarinette basse)

Et voici un aperçu des premiers microsillons publiés sous la marque Contrepoint vers 1952-1953 :
- MC 20.001 - Eugène BOZZA, Variations sur un thème libre + Jacques IBERT, 3 Pièces brèves + Darius MILHAUD, 2 Esquisses + Paul TAFFANEL, Quintette en sol mineur / New York Quintet
- MC 20.002 - Albert ROUSSEL, Le Festin de l'araignée, Le Marchand de sable qui passe / René Leibowitz, Orchestre de la RdF
- MC 20.003 - SCHUBERT/WEBERN, 6 Danses allemandes D 820 + MOZART, 6 Danses allemandes K 509 + BEETHOVEN, 12 Danses allemandes WoO 8 / René Leibowitz, Orchestre de la RdF
- MC 20.004 - Francis POULENC, Le Bal masqué / Warren Galjour (baryton), Edvard Fendler, Orchestre de chambre
- MC 20.005 - Arnold SCHÖNBERG, Sérénade pour baryton et orchestre / Warren Galjour (baryton), Dimitri Mitropoulos, Ensemble instrumental
- MC 20.006 - Erik SATIE, Socrate / René Leibowitz (direction), Violette Journeaux, Janine Lindenfelder, Simone Pèbordes, Anne-Marie Carpenter, Orchestre Philharmonique de Paris
- MC 20.007 - BRITTEN, Quatuor à cordes n°1 op. 25 + Fantasy-Quartet op. 2 / Quatuor Galimir et Harold Gomberg (hautbois)
- MC 20.008/10 - « La Duse de l'opéra », enregistrements Edison de Claudia Muzio (1889-1936)

Original, n'est-ce pas ?

NB : La lecture du début de chaque face a été quelque peu perturbée par une légère déformation verticale du disque ; il en résulte un peu de pleurage qui s'estompe rapidement dans les pistes 1 et 9.

5 commentaires:

Discobole a dit…

Original! et alléchant! Le quatuor à cordes de Jolivet par les Pascal... qui leur est dédié! Une rareté à coup sûr! Sans parler de Roussel ou Mozart par Leibowitz... Pouvons nous les espérer au Quartier des Archives?

RGAG a dit…

Splendide musique, très bien restaurée, merci beaucoup! Je l'écoute en écrivant ce commentaire: c'est vraiment un disque et une organiste qui méritent d'être redécouverts.

Merci aussi pour les informations très intéressantes!

René

fredh a dit…

Merci pour ce super travail de numérisation et de recherche qui fait mieux apprécier ces enregistrements.
Je ne découvre votre site qu'aujourd'hui, et j'aurais bien aimé pouvoir découvrir les archives les plus anciennes, hébergées hélas sur megaupload et indisponibles. Serait-il possible d'en bénéficier sur un autre hébergement?
Musicalement,
fh

lisa sparx a dit…

Want to know more before you request a quote or make a booking? Why not read up on the latest reviews and find out what others think about a document archive facility or document archive provider? You can read the most recent document archive reviews, or add a document archive review of your own.

Ashot Arakelyan a dit…


Hello. My name is Ashot Arakelyan, I'm the owner of the blog http://fonotipiarecords.blogspot.com
I have a request. Can we exchange links of our sites by addiding in the section of links.
My site is new on the web.
All the best
Ash