vendredi 20 février 2009

Charles Münch dirige la 8e Symphonie de Beethoven


33t Decca LX 3053

Voici aujourd'hui le transfert d'un enregistrement rare de Charles Münch réalisé à Londres en 1947 :

Ludwig van BEETHOVEN
Symphonie n° 8 en fa majeur, op. 93
I. Allegro vivace e con brio
II. Allegretto scherzando
III. Tempo di menuetto
IV. Allegro vivace


Charles Münch
Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire

Enregistré à Londres (Kingsway Hall), le 2 octobre 1947

Cet enregistrement a été publié pour la première fois en 3 disques 78 tours Decca K ou AK 1933/35 (matrices AR 11581/86). Il a été réédité rapidement en microsillon 25 cm (London LPS 111 puis Decca LX 3053 utilisé pour ce transfert), et a complètement disparu du catalogue Decca depuis. Il n'a été publié en CD qu'une seule fois au Japon (London Japan POCL-4602), et ne figure pas dans l'édition Charles Münch réalisée par LYS à la fin des années 1990.

Liens :
MP3 - http://www.mediafire.com/?tqmjfcqmj0j
FLAC - http://www.mediafire.com/?ndnlyww4ziu

12 commentaires:

Famille Pérez a dit…

Merci!
C'est avec cet enregistrement que j'ai "appris" la 8ème symphonie!
Magnifique!
Un point de technique: quand vous dites transfert, vous voulez dire que vous avez utilisé les 78 tours, les 33 tours, le CD?
Encore merci!

Benoît a dit…

Merci pour vos encouragements...
J'ai utilisé comme source sonore le 33 tours 25 cm Decca LX 3053 (comme je le précisais d'ailleurs dans le milieu du dernier paragraphe).

maready a dit…

Il y a quel'que moments que j'ai vous remercie pour cet beau enregristement, mais j'ai le fait au STATEWORK!

Evidemment, le francais n'est pas ma langue natale!!! C'est pourquoi je n'ai pas commenter jusqu'a maintenant au sujet de le beau Lowenguth Schubert non plus. Merci mille fois ... comme j'ai dit au "Paroles Gelees", il faut faire l'effort a parler le francais ou le francais est parlee. Contre le mondialisation, et contre la tendance sur WWW a accepter l'americain comme "lingua franca" tout court.

Merci, et comme dit les cowboys, "pardon my French"!!!

Dodorock a dit…

Merci!
Comme j'emprunte assez souvent ce Quartier des archives, et que je
suis nul en géographie (presqu'autant qu'en musique) j'en appelle à
votre aide pour retrouver les lieux suivants: la fontaine des
Sylphides par Peter Maag, la place Paul Paray et l'orfèvrerie de chez
Detroit (4ème Brahms et préludes Wagner 24 carats), le grand hôtel
Manuel Rosenthal (il doit rester bien des suites oubliées), la salle
Walther Straham, le musée Gaubert (les vieilles cires avec l’Orchestre du
Conservatoire de Paris ne valent-elles pas celles du musée Grévin?), les folies au chien noir
(Fifi, la compagne à quatre pattes de Pierre Monteux) et le jardin
Desormière, le cimetière encore du Père Colonne, la galerie du Conservatoire
et les sept tableaux de van Otterloo (un fantasme personnel)... Rien qu'avec les Sylphides, vous ferez un heureux. Mais
je reste attentif à tous les chemins pavés de bon goût que vous
voudrez nous faire visiter.
Joyeuses Pâques

Benoît a dit…

Merci pour ces encouragements ! (et ces idées).
Une petite remarque cependant : comme vous l'avez sûrement remarqué, je ne propose ici que des transferts d'enregistrement inédits en CD, ou difficilement trouvables en CD car épuisés depuis des années, en ne travaillant que sur les supports originaux (33t ou 78t). Je laisse et laisserai donc de côté tout ce qui est plus facilement accessible, en particulier les disques de Pierre Monteux et Paul Paray (pour ce dernier toutefois, il reste un certain nombre de 33t mono Mercury non réédités).
Rosenthal a été bien servi également par le CD (Accord et EMI), et rares sont les inédits (je pense sans trop chercher à des "Nuits dans les jardins d'Espagne" avec Yvonne Loriod, ou à son disque Offenbach avec l'orchestre RIAS pour Remington). Idem pour Désormière. Pour ces deux-là néanmoins, les archives INA regorgent d'inédits passionnants...
Enfin je collectionne assez peu de 78t, faute de place, et je ne possède rien de Gaubert et Straram.

Venons-en aux Sylphides de Peter Maag : c'est un disque qui pose un problème de droits. En effet Peter Maag a enregistré la version orchestrale de Roy Douglas, qui est encore vivant (il a actuellement 102 ans), elle est donc encore loin de tomber dans le domaine public...

Dodorock a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Dodorock a dit…

Je n'ai rien dit du présent disque de Munch. J'en profite pour réparer la faute : rien de surprenant car je l'ai trouvé exceptionnel, très inspiré; j'ai pensé à ce que vous disiez de son entente avec les musiciens new-yorkais: on croit sentir le bonheur de jouer des musiciens. Munch, ça pourrait être le Nikkisch, le romantique qu'admirait Monteux. Enfin il est remarquable dans sa capacité à communiquer, commme peut-être l'étaient Golovanov ou Svetlanov.

Les archives Rosenthal et Desormière de l'INA ne sont pas très nombreuses sur le Net ou en CD. Dommage.

Mais je viens de voir le nouveau transfert que vous nous proposez en ligne (Concerto pour violon de Beethoven par Szering/Thibaud). Je me régale d'avance!

Dodorock a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Dodorock a dit…

Je vous signale tout de même le site commercial suivant, que vous connaissez peut-être : www.classicalconducting.com

qui permet d'entendre non pas tellement des artistes oubliés mais par exemple un Monteux je crois assez rare (Istar de d'Indy ou l'Écossaise de Mendelssohn à Boston).

Je ne sais si l'Orchestre de Boston ou Tahra comptent reprendre toutes ces archives (eg: une Troisième de Brahms avec cet orchestre comme portée par une grandeur et un souffle sibéliens). Mais vous savez nous faire découvrir d'autres grands artistes.

Le problème avec le site mentionné c'est l'extrême lenteur de la livraison (plus de 6 mois la dernière fois). C'est un peu dur lorsqu'on est avide. Je ne peux rien dire pour le son car je ne m'y connais pas. Il est toutefois d'une richesse incroyable en matière de révélations (les Messes et Requiems par Szell).

Benoît a dit…

Merci pour l'information. Je connais moi aussi ce site (classicalconducting) pour y avoir acheté un concert du New York Philharmonic dirigé par George Enescu. Leur offre est considérable et alléchante...

Dodorock a dit…

Au risque de passer pour un fanatique sans discernement, je me permets de vous recommander dans ce cas les "Nuits dans les jardins d'Espagne" par Robert Casadesus et George Szell (enfin je soupçonne que vous connaissez cette version- c'est au cas où).

C'est notamment couplé avec une Ouverture de Tannhauser qui me laisse sans voix toujours par le même chef et Pulcinella de Stravinsky qui me fait penser à ce que Christophe Huss vient d'écrire sur les Londoniennes de Szell.

La stéréo est un peu "écrétée" par endroits mais sinon très bonne je crois.

Anon Inkogni a dit…

Both links are dead.
Is it possible to give us a new link for this recording?

Thank you in advance!