lundi 9 février 2009

Igor Markevitch interprète Haendel et Brahms


33t La Voix de son Maître FBLP 1057

Au début des années 1950, Igor Markevitch a enregistré un certain nombre de disques pour Columbia et La Voix de son Maître, à Paris et à Londres. Ce disque propose les 2 premiers enregistrements qu'il a réalisés avec le Philharmonia Orchestra, qui n'ont jamais réédités en CD, sauf erreur de ma part :

Georg Friedrich HAENDEL
Concerto grosso en ré majeur, op. 6 n°5, HWV 323
Londres (Kingsway Hall), 14 octobre 1950

Johannes BRAHMS
Variations sur un thème de Haydn, op. 56a
Londres (Abbey Road Studio no. 1), 14 février 1950

The Philharmonia Orchestra
direction Igor Markevitch

Le Concerto grosso de Haendel a été publié pour la première fois en 78t sous la référence HMV C 7856/57.
Les Variations sur un thème de Haydn ont été publiées pour la première fois en 78t sous la référence HMV C 7852/53, et publiées pour la première fois en microsillon dès 1952 aux USA par RCA (33t RCA Victor LBC 1010, 45t RCA Victor WBC 1010, + Tchaikovsky : Francesca da Rimini / Dobrowen).
Ces deux enregistrements ont été réunis en microsillon en France par La Voix de son Maître (VSM FBLP 1057, utilisé pour ce transfert) et en Italie par La Voce del Padrone (QBLP 5035).

Liens : FLAC / MP3 mono 160 kbps

3 commentaires:

Dodorock a dit…

J'ai adoré le Brahms où je n'attendais pas Markevitch. Et Haendel est au moins aussi "rock n roll" que le meilleur des Beatles go baroque! Le son me paraît diablement bien capté pour l'époque. Tout cela pour vous dire qu'on trouve aussi, ô miracle de l'Internet, de très belles Danses polovtsiennes de Borodine par Igor Markevitch vers 1950 avec les Choeurs de l'ORTF chantant en français! (je ne comprends pas tout par contre) sur un site qui ressemble un peu au votre (clásicos en 17 cm), jamais réédité je crois, pas plus que mon Eurydice en la matière, le programme de bonbons russes (1812, Danses polovtsiennes, Grande pâque russe) avec le splendide Concertgebouw (mais rêvons : à part Universal -on ne sait jamais- c'est trop tôt pour un repiquage car ça date de 1965)... Encore merci à vous en tout cas

14 mars 2009 07:38

Benoît a dit…

Dans Brahms, on connaît aussi 2 très beaux enregistrements de Markevitch :
- la 1ère Symphonie avec le "Symphony of the Air Orchestra", l'ancien NBC Symphony Orchestra, enregistrée pour DG
- la 4e Symphonie avec l'Orchestre Lamoureux (superbe !) enregistrée également pour DG.
Ces 2 disques font partie du coffret "Igor Markevitch, un véritable artiste" publié en 2003.

Quant aux "Danses polovtsiennes", la version dont vous parlez fait partie d'un 33t 30 cm qui proposait aussi "Une nuit sur le Mont-Chauve" (Moussorgsky) et "Roméo et Juliette" (Tchaikovsky), le tout avec l'Orchestre National en 1954. Je possède ce disque, il fera sûrement l'objet d'un prochain message, dans quelques semaines...

Pour ce qui est du programme russe avec le Concertgebouw, il est bien ressorti en CD, il y a longtemps, mais en morceaux séparés sur plusieurs disques...

Dodorock a dit…

"Je possède ce disque, il fera sûrement l'objet d'un prochain message, dans quelques semaines..."

Ce sera acceuilli avec plaisir. :)
Pour les Variations, j'ai été ébloui par la lumière. Oh la Première de Markevitch avec le Symphony of the Air est si belle et équilibrée- mais c'est si difficile d'aimer fidèlement Brahms avec toutes ces versions! Comme dirait Yvette Guibert (la bienvenue si vous le souhaitez), "j'm'embrouille"...

Vous avez l'air de posséder une énorme collection. Tant mieux pour moi et les autres (télécharge en ce moment la Mascotte, parfois bien mieux connue ici à Maurice dans certains milieux mélomanes que la Neuvième de Beethoven mais pas de moi).

Bonne soirée