samedi 12 juin 2010

GLUCK - Alceste / Leibowitz


La Mort d'Alceste
(Pierre Peyron, 1785, Musée du Louvre)


Pour rattraper une longue absence de nouveautés sur ce blog, je vous propose aujourd'hui un enregistrement fort rare de René Leibowitz :

Christoph Willibald GLUCK -- Alceste (version parisienne)

Opéra en 3 actes, livret du bailli du Roullet, d'après Ranieri de' Calzabigi

Représenté pour la première fois à Paris sur le théâtre de l'Académie Royale de Musique
Le 30 avril 1776


Ethel Semser (Alceste, épouse d'Admète)
Enzo Seri (Admète, roi de Thessalie)
Bernard Demigny (Le Grand-Prêtre d'Apollon)
Jean Mollien (Evandre)
Jean Hoffmann (Hercule / Le Héraut / 4e chœur soliste)
Janine Lindenfelder (1er chœur soliste / 1re femme du peuple)
Simone Codinas (2e chœur soliste / 2e femme du peuple)
Jacques Coquier (3e chœur soliste)
Lucien Mans (L'Oracle / Thanatos)

Chœur et Orchestre Philharmonique de Paris
Jean-Pierre Rampal (flûte solo)

direction
René LEIBOWITZ

Enregistré à Paris en 1950

Editions originales
33t Oceanic OCL 304 (USA)
33t Opera Society OPS 107/109 (GB)

Les versions officielles, en studio, de la version parisienne d'Alceste sont rares puisque sauf erreur de ma part, il n'en existe qu'une autre dirigée par J.-E. Gardiner en 1982 pour Philips ! (ainsi qu'un disque d'extraits dirigés par Georges Prêtre en 1960 pour La Voix de Son Maître).
Celle de Leibowitz est donc une intégrale pionnière et solitaire, qui n'a connu toutefois qu'une diffusion discrète ; elle réunit une troupe solide de chanteurs francophones, dominée par l'interprétation d'Ethel Semser et par la voix étrange d'Enzo Seri.

Je terminerai bientôt cette petite série Leibowitz par son enregistrement de L'Ivrogne corrigé du même Gluck.

Lien
MP3 mono (189 Mo)

4 commentaires:

Dodorock a dit…

Merci de cette découverte -que je dois faire. J'ai pu aussi entendre d'admirables ouvertures de Rossini par le même Leibowitz sur Random Classics (Orchestre Pasdeloup), qui m'ont renvoyé à une idée d'authenticité et de précision qui m'apporte beaucoup de bonheur.

Anonyme a dit…

Et non, il existe aussi un version parue chez Orfeo au début des années 80,avec Jessye Norman et Nicolaï Gedda, dirigée par Serge Baudo.

The Wolf a dit…

Fichier inexistant :(

Anon Inkogni a dit…

Unfortunately, both links are dead.
Can you give uns new links, please?

Thank you very much!