dimanche 10 mai 2009

LISZT - Sonate en si mineur / Jean Laforge



Qui se souvient encore du talent de pianiste de Jean Laforge ? En posant récemment son enregistrement de la Sonate en si mineur de Liszt sur le plateau de ma platine vinyle, je m'attendais à entendre une version sage de cette oeuvre, mais j'ai été très agréablement surpris d'écouter une vision très aboutie selon moi. Voici donc :

Franz LISZT
---
Sonate pour piano en si mineur, S 178 (1852-1853)
1. Lento assai - Allegro energico
2. Andante sostenuto
3. Allegro energico


Funérailles, S 173 n°7 (Harmonies poétiques et religieuses, n°7)

Rêves d'amour n°2 et n°3, S 541 (Liebesträume)

Jean Laforge (piano)

33t Club National du Disque CND 17 (matr. XPARTX 45.893-894)
Publié vers 1957 (date de dépôt légal à la BNF), jamais réédité


Je ne connais pas la date précise d'enregistrement de ce disque, qui n'a connu qu'une commercialisation française limitée (on n'en trouve nulle trace dans les catalogues de discothèques étrangères, ni dans les encyclopédies discographiques). Toute précision supplémentaire est la bienvenue !

Liens :
FLAC = http://www.mediafire.com/?nnghyhnzt0d, http://www.mediafire.com/?oztnoy2mwlm
MP3 mono = http://www.mediafire.com/?3dtnmyytjzn

Jean Laforge est un musicien français né le 7 août 1925 à Paris. Il entame sa formation de pianiste en prenant des leçons auprès de Magda Tagliaferro et Eva Dumesnil, à l'Ecole Normale de Musique de Paris, puis il entre au Conservatoire de Paris en 1943 dans la classe de Jean Doyen. Il reçoit son premier prix de piano en 1945.

De 1946 à 1958, il entreprend une carrière classique de soliste : nombreux concerts aux JMF et dans les associations symphoniques parisiennes. En 1958, il y met un frein en acceptant la proposition de Georges Hirsch de prendre part à la direction des choeurs de l'Opéra de Paris. En 1964, il prend la tête de ces choeurs, et occupera cette fonction jusqu'en 1987. De 1987 à 1995, il est chef des choeurs du Grand-Théâtre de Genève, puis de l'Opéra de Nice pendant la saison 1996-1997, enfin de l'Opéra-Comique de 1998 à 2000.

Parallèlement à son activité de chef des choeurs à l'Opéra de Paris, il fonde le Groupe Instrumental de Paris avec des musiciens de l'orchestre, groupe qui enregistre quelques disques de musique de chambre pour La Voix de son Maître :

  • – MARTINU - Quatuor "1942" pour piano et cordes + Quintette à cordes n°2
  • – SAINT-SAËNS - Quintette pour piano et cordes op. 14 + Septuor en mi bémol op. 65
  • – SAINT-SAËNS - Quatuor pour piano et cordes op. 41 + Trio pour piano et cordes op. 18
  • – TCHEREPNINE - Quintette pour piano et cordes op. 44 + Trio pour piano et cordes op. 34 + Quatuor à cordes n°2 + Duo op. 49 + Suite op. 76

Un peu plus tôt, il avait enregistré en qualité de pianiste ou de chef d'orchestre quelques disques originaux pour le Club National du Disque (ce label publiait aussi des rééditions de la Voix de son maître et autres), affilié aux JMF :

  • – LISZT - Sonate pour piano en si mineur + Funérailles + Rêves d'amour 2 & 3 (CND 17)
  • – LISZT - Rhapsodies hongroises n° 2, 3, 5, 6, 10, 11, 13 (CND 30)
  • – LISZT - Rhapsodies hongroises n° 1, 4, 14, 15 (CND 1039)
  • – LISZT - Rhapsodies hongroises n° 7, 8, 9, 12 (CND 1040)
  • – Un récital de musique russe pour piano (CND 18)
  • – MOUSSORGSKY - Tableaux d'une exposition (CND 1037)
  • – Une anthologie de la mélodie française avec Gabriel Bacquier (CND 61)
  • – Un récital de chansons populaires (CND 91)
  • – Un panorama de l'opéra français (CND 1032-1034)
  • – Un panorama de l'opérette française (CND 1049-1053)
  • – Un panorama de l'opérette viennoise (CND 1060-1064)

En qualité de chef de choeur, il laisse bien sûr un patrimoine discographique très étendu d'opéras, de Rameau à Messiaen, constitué principalement d'oeuvres françaises légères enregistrées pour EMI.

Enfin pour être complet il laisse également quelques disques épars :

  • – Un récital de mélodies de Messiaen et Debussy avec Colette Herzog (Inédits ORTF 995.020)
  • – Un florilège de pièces célèbres pour le violon avec Lionel Gali (VSM)
  • – Rhapsody in blue (Gershwin) + Brazileira (Milhaud), pour 2 pianos, avec Jack Diéval (78t Gramophone SG 325)
  • – Liszt - Sposalizio (extr. des Années de Pélerinage) + Paraphrase sur Rigoletto de Verdi (45t Pacific 90048 C)
  • – Fauré - Thème et Variations op. 73 + Nocturnes n°4 op. 36 et n°6 op. 63 (33t Pacific LDP C112)
  • – Bartok - Mikrokosmos (vol. V & VI) + Sonatine (33t Pacific LDP F01)

Tout complément d'information ou ajout à cette discographie de Jean Laforge est le bienvenu !

3 commentaires:

Dodorock a dit…

Merci encore de nous éduquer à l'écoute de ces belles archives. Et j'espère bientôt entendre ce disque, qui me permettra de tester un nouveau casque.
J'espère aussi que vous pardonnerez de vous avoir mis dans mes blogs favoris sur le mien qui n'en est peut-être pas digne
www.ruisseaudupouce.com

Boom a dit…

This transfer is magnificent - hard to believe that a piano recording from the 1950s could sound so vivid.
Many thanks, and especially for FLAC!

If you'll have a chance in the future to add a FLAC version of Casadesus' Mozart Piano Concerto No.21, I would be much grateful. That recording also sounds splendid and certainly deserves a lossless format (as do most of your wonderful transfers here).

Boom.

Boom a dit…

Just discovered that there is a live recording of Jean Laforge and Jacques Thibaud performing Franck's Violin Sonata in the early 1950s. The recording was issued on TAHRA CD dedicated to Thibaud live recordings.